May 4th, 2016

двойная
  • t61

Рецензия на Сон Сонечки

KnAM, ce sont les initiales de Komsomolsk-sur-l’Amour, la ville d’où sont originaires les membres du KnAM Teatr. « Knam », c’est aussi une expression russe qui signifie « entrez », « venez chez nous », et rien ne définit mieux le travail de la compagnie que cette invitation, honorée par le public du festival RING, à venir voir ce que signifie vivre dans la Russie d’aujourd’hui — qui semble rester, vingt-sept ans après la chute de l’URSS, désespérément post-soviétique.

Collapse )http://www.iogazette.fr/critiques/regards/2016/chronique-dun-suicide-ordinaire/